Logo Autour de l'art
Bienvenue sur le site de l'association "Autour de l'art"
Située à l'École d'Art de l'Agglomération Côte Basque Adour, notre association organise des conférences et des voyages sur l'art contemporain et l'histoire de l'art.

Accueil INFORMATIONS DIVERSES Réflexions, débats

Le 4ème singe – 10 octobre 2018
Art et militantisme : une union qui dérange

L’art, cela peut être beau, envoûtant, absurde, mystérieux, laid, frappant, dérangeant… Il ne peut être une représentation figée d’une seule interprétation car celle-ci varie selon la sensibilité de chacun. Chaque individu en aura un retour subjectif selon tout ce qui a construit son identité. Telle une arme d’expression massive, l’art œuvre également sous les traits du militantisme.
Mais en quoi ce concept contribue à bousculer les esprits et à modifier le cours de l’histoire ? Sa participation aux préoccupations sociétales est-elle si pertinente qu’elle en a l’air ?

Un dossier en trois parties illustré par quelques œuvres qui ont suscité l’intérêt dans un contexte historique et politique particulier et un focus sur l’œuvre de Banksy.

  • Art et engagement en philosophie.
  • Art et Politique : Amants illégitimes ?
  • Le Street art : Miroir de nos maux contemporains.

La conclusion du dossier : « Une chose est sûre, à défaut de ne pas avoir d’effet immédiat et concret sur le fonctionnement de notre monde, l’art militant a la faculté de modifier la perception que l’on en a. Et ce n’est pas une mince affaire à une ère où le divertissement de masse nous distrait des problématiques pourtant prioritaires.
C’est là que le rôle de l’art militant est déterminant : faire germer des graines dans les esprits qui provoqueront une prise de conscience pérenne chez les individus.
Bien que placée à tort dans le tiroir de l’idéalisme rêveur, une oeuvre militante ne stimule pas seulement nos affects à court terme mais aussi notre processus de raisonnement. La réflexion qui s’y rapporte passe ainsi en premier plan devant la beauté artistique car, là où les émotions s’étiolent, les idées, elles, s’imprègnent. »

Le revolver noué, Carl FREDRIK REUTERSWARD, 1980. L’organisation « The Non-Violence Project » a lancé en 2003 un projet à long terme, avec le soutien des Prix Nobel de la paix, visant à inaugurer progressivement des répliques de la sculpture dans le monde entier.

Publié le : 17 octobre 2018
par : Dominique Lafargue

Imprimer
envoyez à vos amis
Envoyer à un ami
Accueil | Plan du site | En résumé | Statistiques | Administration