Logo Autour de l'art
Bienvenue sur le site de l'association "Autour de l'art"
Située à l'École d'Art de l'Agglomération Côte Basque Adour, notre association organise des conférences et des voyages sur l'art contemporain et l'histoire de l'art.

Accueil INFORMATIONS DIVERSES Radio, télévision, sites Web, blogs

Magazine Beaux-Arts
Les cours d’histoire de l’art, ce nouveau loisir à la carte

Qui a dit qu’apprendre devait être ennuyeux ? Suivre un cours d’histoire de l’art est devenu un loisir ouvert à tous : le week-end ou le soir après le travail, les curieux se cultivent en s’amusant grâce aux cours d’histoire de l’art (gratuits ou payants, en ligne ou en salle) désormais proposés par de nombreux musées et institutions. Une nouvelle façon, plus souple et moins intimidante, d’acquérir les clés du royaume des arts… Le magazine « Beaux-Arts » les a répertoriés :

« Histoires d’Art au Grand Palais propose des cours d’histoire de l’art à la carte, conçus pour s’adapter à vos attentes ! ». Sur cette brochure colorée, le ton est donné. De la Préhistoire à aujourd’hui, 30 séances retracent « l’histoire générale de l’art », avec des questions en guise d’accroche. Pressé ? Optez pour « Une brève histoire de l’art » en 5 séances (thématiques ou chronologiques) d’une heure trente.

Des cours ouverts à tous, l’association Le musée imaginé, basée en Aquitaine, en proposait déjà depuis 2006. Créée il y a cinq ans à Paris, la société privée Des Mots et des Arts a aussi été l’un des précurseurs de cette tendance : « L’idée était de faire découvrir l’histoire de l’art d’une manière neuve, ludique et accessible aux néophytes, à travers des cours en salle mais aussi des visites et des balades artistiques dans la ville ».

Le MAC/Val (Musée d’art contemporain du Val de Marne) offre des cours gratuits le soir en semaine, en salle ou au contact des œuvres ; le musée d’Orsay, 12 cours à 6 euros l’unité (« Primitivismes – de Gauguin à Dada » à partir du 31 janvier 2018), sous la direction d’une professeure d’histoire de l’art à Sciences Po. À la mi-octobre, c’était au tour du magazine L’Œil et du Bal Blomet (cabaret d’art situé dans le 15e arrondissement de Paris) d’inaugurer leur « université populaire » : un cycle de conférences dominicales bimensuelles sur les grands peintres.

La révolution des MOOCs :

Depuis environ trois ans, un nouvel outil vient enrichir cette dynamique : le MOOC, ou « Massive Open Online Course ». Le savoir n’aura jamais été aussi accessible : pour suivre ces cours interactifs et ludiques en ligne (sous forme de 5 à 8 séances de 2 ou 3 heures ouvertes 24h/24 pendant quelques mois), pas besoin de sortir de chez soi ni de débourser un centime ! Depuis 2014, la Fondation Orange en a coproduit une petite dizaine avec de grandes institutions culturelles comme le château de Versailles ou le musée du Louvre, qui y voient l’occasion de dépoussiérer leur image tout en attirant un public plus jeune ou moins expert. Le premier, consacré à l’impressionnisme, récoltait déjà plus de 15 400 inscrits

La start-up Artips, qui délivre chaque jour à ses 600 000 abonnés une anecdote d’histoire de l’art, s’est aussi lancée dans l’aventure avec sa plateforme de micro-learning « Mes antisèches Artips ». Cette fois-ci pas d’apprentissage au long cours mais des leçons quotidiennes ludiques de moins de 8 minutes, « une manière inédite, prône la société, de cultiver ses soft skills : nourrir sa créativité, booster sa confiance en soi, puiser son inspiration pour innover… ».

Détruire, assembler, réduire, reproduire, critiquer… « L’art moderne en cinq gestes » est le nouveau MOOC lancé le 16 octobre par la Fondation Orange et le Centre Pompidou. Ponctué d’animations ludiques et animé par des conservateurs, spécialistes, artistes et invités surprise, il s’organise autour de cinq actes concrets, cinq différents gestes artistiques.

Le dossier complet ICI


Publié le : 10 octobre 2018
par : Dominique Lafargue

Imprimer
envoyez à vos amis
Envoyer à un ami
Accueil | Plan du site | En résumé | Statistiques | Administration