Logo Autour de l'art
Bienvenue sur le site de l'association "Autour de l'art"
Située à l'École d'Art de l'Agglomération Côte Basque Adour, notre association organise des conférences et des voyages sur l'art contemporain et l'histoire de l'art.

Accueil A l’affiche Pays Basque

DIDAM – Bayonne – Du 29 juin au 16 septembre 2018
Liu Bolin Hiding in the City

Sculpteur puis performeur et photographe de renommée internationale, Liu Bolin, s’est fait connaître il y a une dizaine d’années en proposant des photographies originales basées sur la technique du camouflage et ouvrant le débat sur de grandes questions interrogeant l’histoire et l’actualité de son propre pays comme la culture-monde : politique et censure, tradition et culture chinoise, société de consommation, liberté de la presse.

Liu Bolin, jeune artiste de la nouvelle génération, a été le disciple de Sui Jianguo. Les œuvres de Liu Bolin ont été exposées aux Etats-Unis, en Chine et, en Europe et ont obtenus un grand succès dans les salons (Art Basel) et expositions internationales, Festival de photographie Rencontres D’Arles en 2007, artiste invité lors de l’année culturelle européenne à Liverpool, Red Mansion Fondation à Londres en 2008 et Caja Fondation à Madrid en septembre 2009.

Parallèlement à sont travaille de sculpteur il commence la photographie en 2005 pour témoigner d’une grande injustice qui l’a beaucoup marqué. Victime d’un projet d’urbanisme, Village SO où il vivait ainsi que de nombreux autres artistes fut détruit du jour au lendemain. C’est là que Liu Bolin a exécuté sa toute première photo « Village So » où l’artiste se rend compte de la fragilité d’un individu contre le système.

Liu Bolin se rend invisible pour se faire remarquer : « Certains diront que je disparais dans le paysage ; je dirais pour ma part que c’est l’environnement qui s’empare de moi », explique-t-il. Cet artiste né dans la province du Shandong à l’est de la Chine, vit et travaille à Pékin, mais voyage dans le monde entier, tellement son œuvre fascine. Une centaine d’expositions lui est chaque année consacrée.

Ses compositions relèvent tout à la fois de la photographie, du body art, de l’art optique et de la sculpture vivante. Avec la placidité d’un caméléon, il pose pendant des heures devant un mur, un paysage ou un monument pour arriver à se fondre dans le décor. Il le fait avec l’aide de peintres-assistants, sans aucun trucage numérique. Puis, à la fin du processus de camouflage, il immortalise la performance en la photographiant.

Son travail est une profonde et sensible réflexion sur la condition humaine. « Je ne voulais pas me cacher dans l’environnement, mais au contraire, c’est l’environnement qui me pénètre », explique l’artiste. Il ne cherche pas une manière de disparaître pour montrer la perte d’une conscience individuel, mais insiste sur les dégâts causés par l’environnement urbain sur les individus, une sorte d’emprise silencieuse.

Liu Bolin met en évidence une tension entre l’esprit subjectif et le développement économique des grandes mégapoles chinoises. L’espace vital a été ignoré ce qui influence l’essence même de sa condition d’être humain.

Liu Bolin nous interpelle sur le conflit entre sa culture et cette frénésie de développement économique. Ses œuvres témoignent de ce sentiment d’impuissance et de souffrance de l’homme au contact de cette nouvelle forme d’évolution environnementale.
Au DIDAM, une trentaine d’images grand format seront présentées : elles interrogeront la tradition et la culture chinoise, mais aussi la politique et la censure, la société de consommation et la liberté de la presse.
En se fondant à son environnement, cet artiste nous rappelle combien l’homme et son milieu sont étroitement liés et associés.
"Liu Bolin Hiding in the City" du 29 juin au 16 septembre,

DIDAM
6 quai de Lesseps.
Bayonne

Ouvert du mardi au dimanche de 13h à 19h. Entrée libre.

PLAN D’ACCES


Publié le : 10 octobre 2018
par : Dominique Lafargue

Imprimer
envoyez à vos amis
Envoyer à un ami
Accueil | Plan du site | En résumé | Statistiques | Administration