Bienvenue sur le site de l'association "Autour de l'art"
Située à l'École Supérieure d'Art Pays Basque, notre association organise des conférences et des voyages sur l'art contemporain et l'histoire de l'art.

Sommaire :
Qui sommes nous ? Événements
Voyages
Conférences
Carnets de voyage
Visites d’ateliers
La vie de l’association
Les assemblées générales
Textes fondateurs
Bureau et C.A.
Adhésions 2018-2019
Bulletins trimestriels
Ecole Supérieure d’Art du Pays Basque A l’affiche
Pays Basque
Espagne
Béarn
Bordeaux
Toulouse
Landes
Poitiers
Paris
Londres
Lyon
Suisse
Belgique
Tarbes
Orléans
Alsace
Marseille
Aix-en-Provence
INFORMATIONS DIVERSES
Radio, télévision, sites Web, blogs
Annuaires
Sites, musées, espaces d’art
Réflexions, débats
Livres, revues
Portraits
Conférences : Bibliographies et sites internet
Nous contacter :
mailbox Rédaction
Mail à la rédaction

mailboxSecrétariat :
4357 Chemin de Truquez
40350 POUILLON
téléphoneSecrétariat
 06 81 99 14 19
mailbox Mail au secrétariat
téléphoneVoyages
 06 10 70 87 48
Changer les couleurs :
Fonds
Couleurs

Pour changer les couleurs du site, cliquez sur les rectangles colorés qui vont apparaitre sur le haut de la page. Choisir sur les palettes les couleurs des différents éléments.

Une fois que vous aurez obtenu la combinaison qui vous convient, cliquez sur le bouton Garder pour conserver ce choix à chaque fois que vous vous connecterez

Accueil A l’affiche Aix-en-Provence

Musée Granet / Aix-en-Provence / Jusqu’au 23 septembre
PICASSO PICABIA Histoire de peinture

Et si Pablo Picasso (1881-1973) et Francis Picabia (1879-1953) avaient un peu plus en commun que les premières lettres de leurs patronymes ? Rien ne saute moins aux yeux que les similitudes entre leurs oeuvres... sauf à les confronter dans un même lieu. C’est la démarche, inédite, engagée par le musée Granet d’Aix, qui consacre son exposition d’été aux deux peintres sur 800m2. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la saison « Picasso Méditerranée 2017-2019 » portée par le musée national Picasso Paris.

Unis par des origines méridionales communes, l’Espagnol Pablo Picasso (1881-1973) et le Français de père hispano-cubain Francis Picabia (1879-1953), furent plus proches que ce que l’histoire en a retenu – et cela, pour une raison au moins : goûtant la même liberté d’expérimentation en art, leurs carrières respectives, pour différentes qu’elles soient, ne furent qu’une longue rupture avec l’idée même de style – cette soi-disant marque « unique » du créateur dans l’art occidental. Avec Picasso et Picabia, les métamorphoses de soi sont érigées en mode de vie. « Un peintre, disait Picasso, ne doit jamais faire que ce que les gens attendent de lui. Le pire ennemi d’un peintre, c’est le style ». Picasso et Picabia ne firent effectivement jamais ce que l’on attendait d’eux.

C’est à l’image de ce foisonnement formel que se déploie, en plus de 150 œuvres, l’exposition Picasso Picabia. Histoire de peinture. Celle-ci s’appuie sur une sélection de peintures, de dessins, de photographies et d’archives issus de collections publiques et privées, françaises et internationales. Constituée par des ensembles remarquables, réunis à la fois chronologiquement et de manière thématique, l’exposition se concentre sur des moments clés de leurs parcours. À l’impossible mission d’être exhaustif, Picasso Picabia propose plutôt, du fait de l’extrême richesse de leurs carrières, une traversée de l’histoire des mouvements artistiques du 20e siècle.

Picasso ou Picabia ?
Picabia ou Picasso ?

Grâce à des œuvres étonnamment « jumelles » ou révélant au contraire des oppositions irréconciliables – à l’image exacte de leur relation –, l’exposition s’ouvre sur les débuts du cubisme vers 1907, puis s’empare de l’abstraction orphique, de l’esthétique du readymade et de la machine, du rôle de la photographie, du dessin néo-classique, du surréalisme, ou du recours, dans les années 1930 et 1940, à des expressions plastiques aussi opposées que le furent leurs sympathies politiques respectives. L’exposition se clôt sur des œuvres réalisées durant la décennie de leur disparition – en 1953 pour Picabia et quelque vingt ans plus tard, en 1973 pour Picasso.


Commissaires de l’exposition : Aurélie Verdier, conservateur au musée national d’art moderne, MNAM-Cci, Centre Georges Pompidou ; Bruno Ely, directeur du musée Granet, commissaire général.

Cette exposition sera également présentée à la Fundación Mapfre, Barcelone, Espagne, du 11 octobre 2018 au 13 janvier 2019.

Deux émissions de « La Grande Galerie Radio Classique » ont été consacrées à cette exposition :

MUSEE GRANET
Place Saint Jean de Malte
13100 Aix-en-Provence

PLAN D’ACCES


Publié le : 18 juin 2018
par : Dominique Lafargue

Imprimer
envoyez à vos amis
Envoyer à un ami
Accueil | Plan du site | En résumé | Statistiques | Administration