Logo Autour de l'art
Bienvenue sur le site de l'association "Autour de l'art"
Située à l'École d'Art de l'Agglomération Côte Basque Adour, notre association organise des conférences et des voyages sur l'art contemporain et l'histoire de l'art.

Accueil A l’affiche Espagne

MUSEE PICASSO – Barcelone – Jusqu’au 30 septembre
LA CUINA DE PICASSO

Organisée dans le cadre du projet Picasso-Méditerranée initié par le Musée national Picasso-Paris, l’exposition « La Cuina de Picasso » (La Cuisine de Picasso) se tient à Barcelone du 25 mai au 30 septembre 2018. Le Musée national Picasso-Paris prête à cette occasion 27 oeuvres dont 2 majeures : La Cuisine et La Tête de femme.

L’exposition s’attache à présenter les rapports au culinaire qu’entretenait Picasso aussi bien dans son oeuvre plastique, peinture, sculpture, céramique, … (avec ustensiles et ingrédients de la cuisine formant des natures mortes) que dans ses écrits littéraires. La nourriture constitue un ingrédient majeur de sa poésie tout ancrée dans la terre et les sensations. L’univers s’appréhende souvent par la bouche et on trouve chez Picasso une correspondance plus qu’évidente entre la cuisine et l’acte de créer.

"Il y a un plaisir de la chair". Toute sa vie, Picasso va peindre des aliments, ici des natures mortes de pommes, de poires, vibrantes. Là, un poulet dodu sorti du four. Picasso va aussi utiliser de la vraie nourriture pour en faire de l’art : on le voit engloutir un poisson, et récupérer l’arête de la sole pour l’insérer dans une céramique. Et aussi créer des cultures avec des ustensiles de cuisine, une louche, une passoire.

La plus belle salle de cette exposition réussie est celle consacrée aux débuts de sa période cubiste. En 1909, il peint par exemple du pain, des bouteilles et des fruits qui ressemblent plutôt à un paysage dans des tons de jaune, vert et gris. La nourriture est un sujet parmi tant d’autres qui n’est pas associé au désir, mais à une étude des volumes déconstruits. Pendant la guerre, difficultés d’approvisionnement obligent, il fantasmera tout de même en peinture sur des plats de fruits de mer. Jusqu’à 1946 et la Libération, lorsque finalement il peint une nature morte où les poulpes, la murène, la sole et les oursins semblent opérer une danse macabre sur la table.

Dans l’espace consacré à son travail de céramique, il remplit les assiettes de victuailles immobiles, avec des saucisses, oeufs, poissons en relief sur l’assiette. L’enfant dissipé et génial de la peinture joue avec la nourriture. Il n’y a qu’à lire sa pièce de théâtre écrite en quatre jours en 1941 en pleines restrictions alimentaires pour le constater. Dans « Le Désir attrapé par la queue » les héros sont un oignon et une tarte. Au sujet de cette dernière, il écrit : « Si sa beauté m’excite et sa puanteur m’affole, sa façon de manger à table, de s’habiller et ses manières si maniérées m’emmerdent. » Excellente conclusion. Du Picasso tout craché.

Le visiteur pourra aussi découvrir les restaurants qui furent importants pour lui, tel que l’emblématique Els Quatre Gats de Barcelone, contempler des natures mortes très symboliques ou s’initier au langage métaphorique de la cuisine selon Picasso.

À cette exposition participe également le célèbre chef Ferran Adrià, qui par sa présence créera un dialogue entre le processus de création du peintre et la création culinaire contemporaine. Art et gastronomie, une association appétissante à l’occasion d’une visite de Barcelone.

MUSEE PICASSO
Carrer Montcada,
15-23, 08003 Barcelona,
Espagne

PLAN D’ACCES


Publié le : 4 décembre 2018
par : Dominique Lafargue

Imprimer
envoyez à vos amis
Envoyer à un ami
Accueil | Plan du site | En résumé | Statistiques | Administration