Logo Autour de l'art
Bienvenue sur le site de l'association "Autour de l'art"
Située à l'École d'Art de l'Agglomération Côte Basque Adour, notre association organise des conférences et des voyages sur l'art contemporain et l'histoire de l'art.

Accueil Événements Voyages

Du vendredi 14 au dimanche 23 septembre 2018
ALSACE-LORRAINE

Deux régions : un territoire à découvrir, en passant par Beaune, Colmar, la Route des Vins, Strasbourg, Nancy,Metz...Retour par Sens.

Déroulement du Voyage

Vendredi 14 septembre : BAYONNE-BEAUNE

Départ de Bayonne en autocar vers 7h (à confirmer) en direction de l’Alsace.
Déjeuner libre.
Arrivée en soirée, installation à l’hôtel aux environs de Beaune. Dîner et logement.

Samedi 15 septembre : BEAUNE-COLMAR

image
Hôtel Dieu des Hospices

Visite guidée de l’Hôtel Dieu des Hospices de Beaune : Départ pour la visite guidée de l’Hôtel Dieu des Hospices de Beaune
L’histoire des Hospices Civils de Beaune a commencé en 1443 par la volonté de Nicolas Rolin et Guigone de Salins de construire un hôpital : l’Hôtel-Dieu. Les fondateurs ont fait œuvre de charité et acte de mécénat, instituant ainsi une tradition qui a permis aux Hospices de Beaune de traverser l’histoire dans des conditions exceptionnelles. L’originalité de cette institution hospitalière se situe dans l’importance et la nature de son patrimoine constitué d’une part d’un monument historique, l’Hôtel-Dieu du 15ème siècle, qui n’accueille plus de patients ni de résidents âgés depuis le début des années 1980 ; d’autre part d’un prestigieux domaine viticole de 60 hectares des meilleures appellations de Bourgogne.
Déjeuner au restaurant.
Après-midi, trajet vers Colmar. Installation à l’hôtel, dîner libre et logement.

Dimanche 16 septembre : COLMAR

image
Quartier des Tanneurs

Visite guidée de Colmar : Découvrez le charme de la vieille ville, ses monuments prestigieux et ses quartiers pittoresques tels la Petite Venise ou le quartier des Tanneurs !
Déjeuner libre 

image
Retable d’Issenheim ouvert

Musée Unterlinden : Le bâtiment du musée occupe un ancien couvent de dominicaines fondé au 13ème siècle et il connaît aujourd’hui la célébrité grâce aux œuvres de Grünewald, Schongauer et Isenmann. Véritable trésor de la collection du Musée Unterlinden, le Retable d’Issenheim est l’une des œuvres les plus admirées du musée. Ce polyptique composé de panneaux peints et d’une caisse sculptée représente des épisodes de la vie du Christ et de Saint-Antoine.
À l’occasion du 80e anniversaire de l’artiste allemand Georg Baselitz, le Musée Unterlinden lui consacre une importante exposition intitulée Corpus Baselitz.
Cette manifestation présente à Colmar et pour la première fois dans un musée en France, un ensemble significatif et inédit de plus de 70 œuvres (peintures, dessins ...)

La petite Venise

Balade en barque dans la petite Venise : Quartier pittoresque au cœur de la vieille ville, la petite Venise doit sa splendeur à une paisible rivière : la Lauch.
A bord d’une barque à fond plat, découvrez tout le charme de ce lieu authentique. Vous longerez les maisons à colombages et apprécierez la sérénité du quartier des maraîchers où abonde une végétation généreuse. Laissez-vous porter au fil de l’eau et profitez de ce point de vue exceptionnel.
Retour à l’hôtel, dîner libre et logement.

Lundi 17 septembre : COLMAR – ROUTE DES VINS – ERSTEIN – STRASBOURG

image
Enseigne à Riquewihr

Mittelwihr  : Hunawihr : Riquewihr : Départ pour la route des Vins. Inaugurée en 1953, la Route des Vins d’Alsace est une des plus anciennes Route des Vins de France. La partie que vous effectuerez offre plusieurs étapes de charme :
Mittelwihr et son climat favorable à l’épanouissement des amandiers, Riquewihr aux maisons pittoresques et façades colorées, Hunawihr, labellisé « plus beau village de France, »
Riquewihr… Arrêt dans une propriété, pour une visite de cave et dégustation.
Déjeuner au restaurant.

Musée Würth

Musée Würth à Erstein : Erigé à Erstein par l’entreprise Würth, le musée réunit une partie des 10 000 œuvres issues de la collection personnelle de Reinhold Würth. Dans un bel espace de 800 mètres carrés, vous pourrez y admirer des chefs-d’œuvre de l’expressionnisme allemand et du Surréalisme, d’importants ensembles de l’abstraction géométrique et de la peinture néo figurative des années 1980. Sont représentés entre autres de célèbres artistes comme : Edvard Munch, Ernst Ludwig Kirchner, Emil Nolde, Max Beckmann, Pablo Picasso, Max Ernst... 
Arrivée à Strasbourg. Installation à l’hôtel.
Dîner libre. Logement.

Mardi 18 septembre : STRASBOURG

image
Quartier de la Petite France

Visite guidée du Vieux Strasbourg et visite de la cathédrale. : Visite guidée du Vieux Strasbourg avec entrée à la Cathédrale.
Déjeuner libre.

image
Musée d’Art Moderne et Contemporain

Musée d’Art moderne et contemporain : Entrée au Musée d’Art Moderne et Contemporain.
Retour à l’hôtel, dîner libre et logement.

Mercredi 19 septembre : STRASBOURG – NANCY

image
Vase de Émile Gallé

Musée Ecole de Nancy : Le musée est situé dans l’ancienne propriété du plus important mécène et collectionneur de l’École de Nancy, Eugène Corbin. A l’intérieur de la maison, les meubles, les objets d’art, les verreries, les céramiques, les tissus témoignent de la diversité des techniques travaillées par les artistes de l’École de Nancy. Des pièces uniques et de prestige sont visibles, réalisations d’une grande virtuosité technique, mais également des objets édités et diffusés à un grand nombre d’exemplaires. Représentatifs de “l’Art pour tous”, il s’agit de petits meubles marquetés, de verres gravés à l’acide ou encore de céramiques de série.
Le musée offre également un aperçu du mouvement Art nouveau français avec des œuvres de Guimard, Chaplet, Selmersheim, Carabin. 
Une part importante est réservée à Émile Gallé, dont le musée conserve une collection de verreries riche de plus de 400 pièces, mais aussi des œuvres de céramique et des meubles.

L’art Nouveau à Nancy
En 1901, l’École de Nancy est officiellement créée. Cette même année marque aussi l’entrée de l’architecture nancéienne dans l’Art nouveau.
Louis Majorelle confie au jeune architecte parisien Henri Sauvage la construction de sa maison personnelle, les Nancéiens Jacques Gruber et Henri Royer, y sont associés, ainsi que les artistes parisiens Alexandre Bigot et Francis Jourdain : La Villa Majorelle.
Les architectes Charles et Émile André, en collaboration avec Jacques Gruber et Eugène Vallin, entament la construction des Grands Magasins Vaxelaire, inaugurant ainsi le cycle de modernisation du centre de la ville : commerces, établissements bancaires, brasseries et hôtels … 
De ces expériences pionnières naîtront tout un registre de programmes, de typologies, de formes et d’éléments décoratifs - céramique architecturale, ferronnerie, vitrail... - qui marqueront durablement le paysage de la ville. 

Art Nouveau – Art Déco : Ces deux styles sont souvent confondus, car ils se succèdent, … Et pourtant, si la période charnière est intéressante à décrypter car les styles se mêlent, on voit vite combien l’art déco s’éloigne rapidement des caractéristiques de l’art nouveau pour atteindre son exact opposé.
Le -ou les – style(s) Art Nouveau sont apparus et se sont développés un peu partout dans le monde à partir des années 1880, formant des écoles voisines, sinon sœurs. Le mouvement Art nouveau École de Nancy est né lors de l’annexion de l’Alsace et de la Moselle par le Kaiser en 1871. 
Nancy, ville frontière française, accueille une grande partie de l’intelligentsia qui refuse l’annexion. De ces conditions particulières et de la présence ici d’artistes, d’industriels, d’entrepreneurs, naît l’École de Nancy. Le mouvement s’affaiblit à la mort de Émile Gallé en 1904 et on considère que la Grande Guerre en marque la fin.
Avec l’entre-deux guerres, se développe ici le style Art Déco (assez tardivement si on compare avec des pays non touchés par le conflit 1914-1918). Le lotissement de quartiers École de Nancy interrompus par la guerre en 14, reprend dans les années 20. C’est ainsi que dans des quartiers comme Saurupt ou celui de Nancy Thermal, voisinent villas art nouveau et villas art déco. Visitez, étudiez et très vite vous « aurez l’œil » pour faire la différence entre les deux époques !

Installation à l’hôtel, dîner et logement

Jeudi 20 septembre : NANCY – METZ

image
Escalier Art Déco au musée des Beaux-Arts

Visite du Musée des Beaux-Arts de Nancy : Visite du Musée des Beaux-Arts : Créé en 1793 et installé dans l’un des pavillons de la Place Stanislas, il témoigne dans ses murs de l’architecture et de l’évolution urbaine de Nancy. Avec la mise en valeur des vestiges de fortifications du XVème au XVIIème siècle au sous-sol, le musée est désormais le lien entre la ville vieille et la ville neuve, entre l’ancien duché de Lorraine et Nancy la Moderne.
Les différents courants de l’art en Europe du XVème au XXIème siècle sont représentés. Les collections de peintures rassemblent une suite de tableaux signés Pérugin, Tintoret, Caravage, Rubens, Delacroix, Monet, Modigliani, Dufy, Picasso, …
Les sculpteurs sont également à l’honneur avec Rodin, Maillol, Zadkine, César,
Nombre de peintres lorrains, dont la carrière a eu un grand retentissement, sont exposés : Claude le Lorrain, Émile Friant, Victor Prouvé, Jules Bastien-Lepage
Enfin, la collection de verreries Daum est présentée dans une scénographie particulière qui permet au visiteur de découvrir 100 ans de production de la célèbre manufacture nancéienne.
Déjeuner libre.

image
La Villa Majorelle

Découverte de la Villa Majorelle  : En 1898, Louis Majorelle confie à l’architecte Henri Sauvage (1873-1932) l’élaboration des plans de sa maison personnelle à Nancy. La Villa Majorelle -ou Villa Jika, d’après les initiales de l’épouse de Louis Majorelle, Jeanne Kretz- est construite en 1901-1902 et occupe une place toute particulière dans l’histoire de l’architecture nancéienne. Première maison entièrement Art nouveau de Nancy.
Ouverte au public depuis 1997, la Villa Majorelle témoigne encore tant dans son architecture extérieure que dans sa décoration intérieure de la notion d’unité de l’art prônée par de nombreux artistes de l’époque.
17h00 : départ vers Metz.
Installation à l’hôtel, dîner et logement.

Vendredi 21 septembre : METZ

image
Détail du vitrail de la Création, Marc Chagall - Cathédrale de Metz

Visite guidée de la ville de Metz avec visite de la cathédrale St- Étienne : Visite guidée de la ville de 2h00 avec visite de la cathédrale St-Étienne : La cathédrale St-Étienne de Metz est le monument le plus visité de la ville. Edifice prestigieux, elle est parmi les plus vastes et les plus hautes de France. Elle possède la plus grande surface de vitraux en France (6500 m2).

Chaque siècle a marqué l’édifice de son empreinte. Les premiers furent ceux de l’édification (1220-1522). De style gothique, elle présente la particularité architecturale d’être formée par la réunion, à la fin du XIVème siècle, de deux églises orientées différemment. La nef fut terminée en 1384 ; elle est l’œuvre de Pierre Perrat qui travailla également aux cathédrales de Toul et Verdun.
La partie nord du transept et le chœur furent modifiés à la fin du XVème siècle et inaugurés en 1522. Pendant plus de deux siècles, la cathédrale ne connaîtra aucun changement notable.
Au XVIIIème siècle, Blondel éleva un portail classique à la façade orientale et fait courir toute une série d’arcades le long de la façade sud. Après le vandalisme révolutionnaire, l’édifice subit d’importants travaux de restauration dirigés à la fin du XIXème siècle par Torrnow qui releva la toiture et remplaça le portail de Blondel par le portail actuel d’inspiration bourguignonne.
La cathédrale est un édifice de grande envergure. L’intérieur frappe par l’élévation de la voûte qui culmine à 42 mètres, hauteur d’autant plus impressionnante que celle des bas-côtés dépasse de peu les 13 mètres alors que les fenêtres hautes atteignent 14 mètres et permettent à la lumière de pénétrer abondamment.
Le XXème siècle apporta la luminosité qui rend cette cathédrale si singulière, d’où elle tire le surnom de « lanterne du Bon Dieu ». De magnifiques vitraux couvrent plus de six mille mètres carrés.
Après la seconde guerre mondiale, quelques vitraux détruits ont été remplacés par des œuvres modernes dues au peintre Jacques Villon (1957), qui décore la chapelle du Sacré-Cœur, à Marc Chagall (1960) dans le déambulatoire gauche du chœur, et à Roger Bissière (1960) dont les deux tympans sont une illustration de l’art abstrait.

Déjeuner libre

image
Centre Pompidou de Metz

Visite du Centre Pompidou Metz : Le Centre Pompidou-Metz est la première décentralisation d’un établissement culturel public national.
Institution sœur du Centre Pompidou, le Centre Pompidou-Metz est un chef-d’œuvre de l’architecture contemporaine. Conçu par Shigeru Ban et Jean de Gastines, avec Philip Gumuchdjian pour la conception du projet lauréat du concours, il offre trois galeries d’expositions couvertes par un audacieux toit rappelant un chapeau chinois. La flèche, haute de 77 mètres, est un clin d’œil à l’année 1977, date d’ouverture du Centre Pompidou-Paris. 
Pour porter ces valeurs, cette institution bénéficie d’un atout unique, celui de pouvoir puiser dans les collections du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, qui, avec plus de 100 000 œuvres, détient l’une des deux meilleures collections au monde dans le domaine de l’art moderne et contemporain, et la plus importante en Europe.

image
Musée la Cour d’Or

Découverte du Musée La Cour d’Or  : Le Musée la Cour d’Or emprunte son nom au palais des rois d’Australie qui jadis s’élevait à Metz. La collection archéologique gallo-romaine compte parmi les plus importantes de France : thermes antiques conservés in situ, colonne de Merten, autel de Mithra… un dédale de salles et passages mène du grenier de Chèvremont (XVème siècle) aux plafonds du Voué (XIIIème siècle) ou au chancel de St-Pierre-aux-Nonnains, réputé l’un des plus beaux ensembles de sculpture mérovingienne d’Europe (VIIème siècle). La galerie des Beaux-arts permet d’évoquer les productions de Monsù Desiderio (XVIIème siècle) ou celles de l’Ecole de Metz (XIXème siècle).
Installation à l’hôtel, dîner libre et logement.

Samedi 22 septembre : METZ – SENS

image
La sainte châsse, VIe siècle

Le Trésor de la Cathédrale de Sens : Départ vers Sens. Arrivée en fin de matinée. Déjeuner inclus au restaurant.
Après-midi, découverte des musées de Sens. Installés dans l’ancien Palais des archevêques, à proximité immédiate de la Cathédrale, les Musées de Sens regroupent trois riches collections (de l’Etat, de la Ville de Sens et de la Société Archéologique) : 
Le Trésor de la Cathédrale : considéré à ce jour, de par son importance, comme l’un des tout premiers de France et d’Europe, il renferme une exceptionnelle collection de tissus anciens, d’orfèvrerie, de splendides tapisseries du XVème siècle, des vêtements liturgiques, des ivoires, émaux et autres objets d’art religieux.

image
Mosaïque d’Agedincum

Les collections gallo-romaines : Les collections gallo-romaines sont issues des fouilles réalisées dans le Sénonais. Les sculptures gallo-romaines évoquent la monumentalité des édifices publics qui constituaient la ville de Sens (Agedincum) entre le Ier et le IIIe siècle. L’impressionnante collection de stèles funéraires, installée sous terre, ne vous laissera pas indifférent ! Des mosaïques, des blocs d’architecture (corniches, chapiteaux, colonnes) et la reconstitution de la façade d’un édifice thermal complètent votre visite.

image
Guéridon de Raymond Subes

Les œuvres issues de la donation Marrey : Parmi les œuvres issues de la donation Marrey : des peintures de Brueghel, Boudin, Watteau de Lille, des sculptures (dont deux bronzes de Rodin), et un ensemble unique de meubles conçus par le ferronnier d’art Raymond Subes et de céramiques de J. Mayodon. 
La salle des peintures abrite également des tableaux du XVe au XIXe siècle (Guido Reni, Delorme, Rochegrosse), ainsi que des œuvres contemporaines d’artistes travaillant dans le Sénonais, ou ayant un lien avec la région.
Installation à l’hôtel, dîner libre, et logement.

Dimanche 23 septembre : SENS – BAYONNE

Retour à Bayonne : Trajet retour vers Bayonne. Déjeuner libre. Arrivée à Bayonne vers 20h30

Coté Pratique

Prix : 1200€

Le prix comprend :

  • Le transport en autocar grand tourisme (sauf le jour 5)
  • L’hébergement en hôtels 3***, base chambre double
  • Les petits déjeuners
  • Le dîner du jour 1 à Beaune
  • Les déjeuners des jours 2,4,6 et 9.
  • Les entrées et visites suivantes :
  • Visite Hôtel Dieu (Beaune)
  • Musée Unterlinden (Colmar)
  • Exposition Baselitz (Colmar)
  • Balade en barque (25 minutes) à Colmar
  • La Route des Vins avec arrêt et dégustation dans une cave
  • Entrée au Musée Würth à Erstein
  • Visite guidée du Vieux Strasbourg avec entrée à la cathédrale
  • Entrée au Musée d’Art Moderne de Strasbourg
  • Musée des Beaux-Arts de Nancy
  • Musée de l’Ecole de Nancy
  • Villa Majorelle à Nancy
  • Visite de la Cathédrale St Etienne à Metz
  • Entrée au centre Pompidou à Metz
  • Entrée au Musée Cour d’Or à Metz
  • Les Musées de Sens
  • Les assurances assistance rapatriement, annulation / bagages, multirisques.

    Le prix ne comprend pas :

  • Le supplément chambre individuelle : 279 €
  • Toutes prestations non mentionnées

    Hôtel :

  • Nom :
  • Adresse :
  • Téléphone :

    Transport aérien :

  • Compagnie :
  • Vol aller :
  • Vol retour :

    Formalités :

  • CARTE NATIONALE D’IDENTITE EN COURS DE VALIDITE.

Conditions de règlement :

  • Premier versement de 200 €. Chambre individuelle en option (279 €) .
  • Solde avant le mercredi 04 juillet 2018
Formulaire d'inscription aux voyages
Formulaire d’inscription aux voyages
Formulaire adhésion cotisation
Formulaire adhésion cotisation
Conditions d'annulation
Conditions d’annulation

Publié le : 5 décembre 2018
par : Marie-Thérèse Lafargue

Imprimer
envoyez à vos amis
Envoyer à un ami
Accueil | Plan du site | En résumé | Statistiques | Administration