Bienvenue sur le site de l'association "Autour de l'art"
Située à l'École Supérieure d'Art Pays Basque, notre association organise des conférences et des voyages sur l'art contemporain et l'histoire de l'art.

Sommaire :
Qui sommes nous ? Événements
Voyages
Conférences
Carnets de voyage
Visites d’ateliers
La vie de l’association
Les assemblées générales
Textes fondateurs
Bureau et C.A.
Adhésions 2018-2019
Bulletins trimestriels
Ecole Supérieure d’Art du Pays Basque A l’affiche
Pays Basque
Espagne
Béarn
Bordeaux
Toulouse
Landes
Poitiers
Paris
Londres
Lyon
Suisse
Belgique
Tarbes
Orléans
Alsace
Marseille
Aix-en-Provence
INFORMATIONS DIVERSES
Radio, télévision, sites Web, blogs
Annuaires
Sites, musées, espaces d’art
Réflexions, débats
Livres, revues
Portraits
Conférences : Bibliographies et sites internet
Nous contacter :
mailbox Rédaction
Mail à la rédaction

mailboxSecrétariat :
4357 Chemin de Truquez
40350 POUILLON
téléphoneSecrétariat
 06 81 99 14 19
mailbox Mail au secrétariat
téléphoneVoyages
 06 10 70 87 48
Changer les couleurs :
Fonds
Couleurs

Pour changer les couleurs du site, cliquez sur les rectangles colorés qui vont apparaitre sur le haut de la page. Choisir sur les palettes les couleurs des différents éléments.

Une fois que vous aurez obtenu la combinaison qui vous convient, cliquez sur le bouton Garder pour conserver ce choix à chaque fois que vous vous connecterez

Accueil A l’affiche Bordeaux

CAPC Bordeaux du 8 mars au 2 septembre 2018
Thèbes BENOÎT MAIRE

Regroupant près de 80 œuvres, l’exposition représente un nouveau chapitre pour l’artiste dont le travail, qui se situe au croisement de l’art et de la philosophie, procède d’une matérialisation plastique de ses théories esthétiques.

«  Pour moi, l’art est le lieu du possible en tant que tel, surtout à notre époque où il est décloisonné du point de vue des médiums. C’est un domaine qui donne un liberté importante. J’aime l’art comme domaine du possible et la philosophie comme lieu de la synthèse intellectuelle des solutions. Mon envie est de vivre au mieux et au plus juste. Pour cela, il m’a semblé important de faire une synthèse entre la manière de penser de la philosophie et celle de l’art. Je suis à un point où je convoque les deux. » (Benoit Maire)

Benoît Maire, né en 1978 à Pessac, vit et travaille à Pessac. Ancien pensionnaire du Palais de Tokyo et étudiant à la Villa Arson (Nice), Benoît Maire a mené des études en art et en philosophie, une double formation qu’il fait se rencontrer dans sa pratique artistique en cherchant à donner une forme sensible à des concepts théoriques. Ses productions font souvent référence à l’histoire, l’histoire de l’art, la philosophie, la psychanalyse, ou même les mathématiques et la mythologie.
Benoît Maire est un artiste touche-à-tout. Il s’adonne aussi bien à la peinture qu’à la sculpture, à la manipulation d’objets glanés qu’à la vidéo sans jamais se spécialiser ni développer d’expertise du faire. Au contraire, plutôt que chercher une perfection formelle, ses œuvres peuplent un univers construit par le discours philosophique dans lequel il voit sa matière première.

Regroupant près de 80 œuvres, l’exposition représente un nouveau chapitre pour l’artiste (né à Pessac en 1978) dont le travail, qui se situe au croisement de l’art et de la philosophie, procède d’une matérialisation plastique de ses théories esthétiques. Conçue comme un assemblage de trois séries − Peintures de nuages, Journaux de guerre et Châteaux − composées d’œuvres nouvelles parmi lesquelles peintures, sculptures, mobilier, objets du quotidien et films, elle soulève des interrogations sur la menace anxiogène et les dangers qui pèsent sur une société contemporaine en perpétuel questionnement d’elle-même.

La question de l’origine de l’Homme, des objets qu’il produit et dont il s’entoure, traverse l’exposition, qui par son titre, Thèbes, fait référence à la ville grecque, dont la mythologie rappelle qu’elle fut un temps prise au piège d’une question posée par une Sphinx qui terrorisait ses habitants.
Les Peintures de nuages de Benoît Maire traduisent sa vision ontologique de la peinture.

Dans sa série de Journaux de guerre – quotidiens de la période de la Seconde Guerre mondiale que l’artiste achète en ligne et qu’il présente encadrés après leur avoir fait subir l’intervention minimale d’entourer un mot de leur page de garde – Benoît Maire analyse le vocabulaire du conflit en train de s’écrire et met ce faisant en exergue certaines constantes ou différences qui lui permettent de comparer les usages de la parole à travers les époques.
Quant aux Châteaux, petites constructions architecturales en laiton associant le plus souvent des typologies d’objets antinomiques (naturels/ready-mades, archaïques/technologiques, etc.), ils mettent l’accent sur le caractère énigmatique des objets manufacturés, artistiques (faits par l’artiste), fonctionnels (le mobilier que l’artiste réalise pour la marque Ker-Xavier) ou naturels (fossiles, coquillages, etc.) qui peuplent ses expositions et dont l’origine est aussi floue que le mélange est déroutant. Benoît Maire les décrit comme des sphinx qui nous posent des questions sur l’origine de leur condition d’existence et qui sont, tout comme Thèbes, menacés d’ignorance.

PORTRAIT sur le site d’Autour de l’art.

CAPC
musée d’art contemporain de Bordeaux

11:00 –> 18:00
11:00 –> 20:00, les mercredis

7, rue Ferrère
F-33000 Bordeaux, France
Tél. +33 (0)5 56 00 81 50

PLAN D’ACCES


Publié le : 22 juin 2018
par : Dominique Lafargue

Imprimer
envoyez à vos amis
Envoyer à un ami
Accueil | Plan du site | En résumé | Statistiques | Administration