Logo Autour de l'art
Bienvenue sur le site de l'association "Autour de l'art"
Située à l'École d'Art de l'Agglomération Côte Basque Adour, notre association organise des conférences et des voyages sur l'art contemporain et l'histoire de l'art.

Accueil A l’affiche Paris

Musée national Picasso-Paris jusqu’au 11 février
PICASSO 1932. ANNÉE ÉROTIQUE

Picasso 1932. Année érotique est la première exposition dédiée à une année de création entière chez Picasso, allant du 1er janvier au 31 décembre d’une même année. L’exposition présentera des chefs-d’œuvre essentiels dans la carrière de Picasso comme Le Rêve (huile sur toile, collection particulière) et de nombreux documents d’archives replaçant les créations de cette année dans leur contexte.

Cet événement, organisé en partenariat avec la Tate Modern de Londres, fait le pari d’inviter le visiteur à suivre au quotidien, dans un parcours rigoureusement chronologique, la production d’une année particulièrement riche. Il questionnera la célèbre formule de l’artiste selon laquelle « l’œuvre que l’on fait est une façon de tenir son journal », qui sous-entend l’idée d’une coïncidence entre vie et création. Parmi les jalons de cette année exceptionnelle se trouvent les séries des baigneuses et les portraits et compositions colorées autour de la figure de Marie-Thérèse Walter, posant la question du rapport au surréalisme.

En parallèle de ces œuvres sensuelles et érotiques, l’artiste revient au thème de la Crucifixion, tandis que Brassaï réalise en décembre un reportage photographique dans son atelier de Boisgeloup. 1932 voit également la « muséification » de l’œuvre de Picasso à travers l’organisation des rétrospectives à la galerie Georges Petit à Paris et au Kunsthaus de Zurich qui exposent, pour la première fois depuis 1911, le peintre espagnol au public et aux critiques. L’année est enfin marquée par la parution du premier volume du Catalogue raisonné de l’œuvre de Pablo Picasso, publié par Christian Zervos, qui place l’auteur des Demoiselles d’Avignon dans une exploration de son propre travail.

Des tableaux peu ou jamais vus

Mais Picasso ne peint pas seulement Marie-Thérèse. En juin il commence une magnifique série de douze dessins d’après La Crucifixion peinte par Mathias Grünewald pour le retable d’Issenheim. Le mois précédent, il se montre piètre paysagiste en peignant de petits tableaux représentant Boisgeloup sous la pluie.

Ces dernières oeuvres appartiennent à des collections privées et c’est l’un des intérêts de cette exposition de nous montrer des tableaux peu ou jamais vus. Ainsi cette belle Dormeuse au coussin rouge pour laquelle Picasso abandonne le cloisonné pour ne laisser que les aplats ou, dernier tableau peint le 21 décembre à Paris, ce Nu Couché à la mèche blonde où, sur un fonds que ne renieraient pas, vingt ans plus tard, quelques grands expressionniste abstraits américains, le peintre dessine au trait noir le corps de la femme aimée ici déconstruit.

Musée Picasso-Paris

Informations pratiques

Catalogue de l’exposition


Publié le : 19 août 2018
par : Dominique Lafargue

Imprimer
envoyez à vos amis
Envoyer à un ami
Accueil | Plan du site | En résumé | Statistiques | Administration